Modèle social britannique

En 1983, l`universitaire handicapé Mike Oliver a inventé l`expression «modèle social du handicap» en référence à ces développements idéologiques. Oliver s`est concentré sur l`idée d`un modèle individuel (dont le médecin faisait partie) par rapport à un modèle social, dérivé de la distinction faite à l`origine entre déficience et handicap par l`UPIAS. [5] récemment, j`ai remarqué qu`un certain nombre de blogs par des personnes handicapées au Royaume-Uni insistent sur se référer à eux-mêmes, et les personnes touchées de la même façon, comme «personnes handicapées» plutôt que «les personnes handicapées», le terme internationalement reconnu qui a été couramment utilisé au Royaume-Uni jusqu`à récemment, et que ce terme est devenu commun (bien qu`il ne soit pas utilisé systématiquement) dans des organisations telles que les départements gouvernementaux et les syndicats d`étudiants. La théorie derrière cela est que l`ancien terme reflète un «modèle social» dans lequel le handicap est le produit des barrières sociales plutôt que les déficiences physiques d`une personne-ce dernier étant appelé le «modèle médical» dans lequel le handicap est un problème médical à guérir, Si possible. Je vois plusieurs problèmes avec cette utilisation de la langue: il met la communauté des handicapés britanniques hors de l`étape avec ceux à l`étranger, il provoque régulièrement des malentendus et des fausses déclarations, il n`est pas inclusif, et est une fausse dichotomie dans laquelle un modèle idéal est présenté en opposition à un composite des pires attitudes discriminant. (Plus: le livre de l`espoir d`Emma.) Le modèle social du handicap repose sur une distinction entre les termes «déficience» et «invalidité». L`altération est utilisée pour désigner les attributs réels (ou l`absence d`attributs), l`anomalie, d`une personne, que ce soit en termes de membres, d`organes ou de mécanismes, y compris psychologiques. Le handicap est utilisé pour désigner les restrictions causées par la société lorsqu`elle ne donne pas une attention et un accommodement équivalents aux besoins des personnes atteintes de déficiences. [16] Ian: la principale raison pour laquelle le modèle social, je pense, est important pour les personnes handicapées, c`est qu`elle nous permet d`être une communauté. Vous réalisez un ensemble beaucoup plus en tant que groupe. Ian MacRae (rédacteur en chef, invalidité maintenant): le modèle social dit fondamentalement, nous sommes des personnes atteintes de déficiences et ces déficiences ont manifestement un impact sur la façon dont nous vivons notre vie. Mais les déficiences ne sont pas les choses qui nous désactivent.

Les modélisateurs sociaux britanniques présentent les modèles sociaux et médicaux comme un «soit-ou»: selon le modèle médical, disent-ils, le handicap est inhérent et les barrières sociales et physiques doivent juste être acceptées. La militante britannique Lisa Egan, qui a écrit la pièce liée en haut de cet article, l`a appelé une aile droite, «la merde dure» attitude (ici dans les commentaires), tandis que la charité britannique Scope (pour les personnes atteintes de paralysie cérébrale) offre cet exemple: le modèle social de le handicap est une réaction au modèle médical dominant du handicap qui en soi est une analyse fonctionnelle du corps comme machine à fixer afin de se conformer aux valeurs normatives. [1] le modèle social du handicap identifie les barrières systémiques, les attitudes négatives et l`exclusion par la société (volontairement ou par inadvertance) qui signifient que la société est le principal facteur contributif à la désactivation des personnes. Si les variations physiques, sensorielles, intellectuelles ou psychologiques peuvent entraîner des limitations fonctionnelles ou des déficiences, celles-ci ne doivent pas conduire à un handicap, à moins que la société ne prenne en compte et n`inclue personne, indépendamment de leur Différences. Les origines de cette approche remontent aux années 1960; le terme spécifique a émergé du Royaume-Uni dans les années 1980. Transcription du film: «quel est le modèle social du handicap?» Alice Maynard (président 2008-2014, Scope): en tant qu`utilisateur en fauteuil roulant, vous avez un travail un peu plus facile d`expliquer le modèle social. Alors que si vous essayez d`expliquer les barrières moins physiques, c`est beaucoup plus difficile.

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH